De grands Hommes

Alors voilà, jeudi soir, Tariq Ramadan est en ville pour deux jours le temps de nous offrir deux conférences sur l’Islam et l’Occident. Omar Aktouf, professeur aux HEC sera de la partie le premier soir. Un ami tunisien m’avait parlé de Mr Aktouf, son professeur de management.  Pour ce qui est de Tariq Ramadan, ce même ami m’avait fait son éloge lorsqu’il avait déjà assisté à une conférence précédente. Le combo de deux hommes incroyables ne pouvait être qu’une soirée instructive.

Cependant, Il n’y a plus de billet depuis la semaine précédente. Je fais des pieds et des mains pour m’en procurer un. Ça devient même absurde. Je rejoins tous les musulmans que je connais pour en obtenir un. Le jour même alors que j’avais faible espoir, un ami des HEC m’en trouve un. Là je me dis, j’espère que ça vaudra le coup, c’est quand même juste une conférence et non un show du groupe de l’heure.

Assise en première rangée aux côtés de mon nouvel ami Djiboutien, j’attends impatiemment la première intervention. Mr Omar Aktouf veut défendre sa thèse sur les raisons de la peur des sociétés occidentales. Comme mentionné dans le contenu du billet précédent, il dénonce cette nouvelle mode du «ism» avec le terrorisme. Cette association faite avec les musulmans qui semble n’avoir rien d’autre à faire de leur journée que de fabriquer des bombes et se faire sauter. Ce qui est absurde est que durant la guerre du Liban, 48 des 50 kamikazes furent identifiés comme Chrétiens alors que deux seulement étaient de confession musulmane.

Pourquoi accuser ces musulmans à être la source du terrorisme? Je l’entends souvent celle là : N’as tu pas peur des terroristes lorsque tu voyages? ou encore «ahhh tu t’intéresse aux terroristes toi!» Ce n’est que quelques commentaires que je considère stupides que je reçois. Selon Mr Aktouf , le Canada n’a rien à craindre du terrorisme international. Il soutient son point en démontrant que notre pays est une terre d’accueil et que sa réputation au sein des autres pays entre autres arabo-musulmans, en est une pacifique où il fait bien d’immigrer. Il n’y a aucune raison pour une quelconque attaque. Il appelle cette crainte du terrorisme international face au Canada une psychose. J’adore!! «À travers mon Afrique du Nord natale, de Rabat au Caire, le Canada est vu comme un pays «ami de tous», ni colonialiste ni impérialiste, juste et neutre, sans velléités guerrières, sans alignement sur les seuls intérêts du capital multinational… Et, aussi comme un pays qui «pèse» sur la scène mondiale par son influence apaisante… avec intégrité, éthique, bon sens et droiture.» déclare Mr Aktouf et dans sa conférence et dans le journal Le Devoir dans l’édition du 20 juillet 2005. Alors voilà en réponse à cette peur du supposé terrorisme il dit une chose intéressante. Des pays comme l’Irak qui se font bombarder sous prétexte d’une libération du régime dictatorial de Saddam Hussein pour en fait avoir la main sur le pétrole. D’autres bombardements sur l’Afghanistan sous prétexte de combattre pour la libération de la femme de la burka alors que c’est en Arabie Saoudite que la femme est le moins bien traitée et qui n’a pratiquement aucun droit, mais ça on n’y touche pas à l’Arabie Saoudite! C’est normal qu’après ces interventions extérieurs, les pays arabo-musulmans répliquent en attaquant leurs attaquants, c’est un réflexede défense tout à fait humain. Aussi, il qualifie, avec raison, de terroristes les actes de la guerre d’Algérie par les colonisateurs français, dont il a été témoin durant les dix ans de guerre. Cela démontre qu’en fait, il n’y a pas un terrorisme «ennemi de l’Occident» en soi comme le dit si bien Omar Aktouf. On pourrait continuer longtemps avec des exemples plus choquants les uns que les autres.

Le discours de Mr Aktouf est simple et s’adresse à tous. Il joint l’humour à ses thèses sérieuses et sa façon de s’exprimer est très accessible et peut être comprise de tous, même les non initiés.

Pour ce qui est de Tariq Ramadan son discours se trouve à être un peu plus difficile à comprendre si vous n’avez pas une certaine base sur l’Islam ou les conflits interconfessionnels, bien qu’il dise le contraire. À son arrivée, il a repris quelques points que Mr Aktouf avait abordés pour les expliquer d’une autre façon, sa façon. Il parle évidemment de la question du terrorisme qu’il relie au contrôle souhaité du pétrole par les puissances américaines. Dans le fond, pour faire une histoire courte, tant et aussi longtemps que le pétrole sera sous le sol arabo-musulmans, ces territoires et ces peuples seront victimes d’invasions injustifiées et d’une couverture médiatique falsifiée.

Auparavant, la culture orientale subissait le regard envieux et représentait le fantasme des Occidentaux face aux sociétés arabo-musulmanes dans laquelle le harem était présent. Ce fantasme de cette ouverture sur la sexualité s’opposait à la fermeture de ces sociétés occidentale. Puis, peu à peu, les choses ont basculé et les positions ont changé le harem en moins. Alors que la société musulmane se replie sur elle même, l’occidentale lui reproche à celle musulmane d’être extrêmiste et refoulée. Par le passé, ils furent les plus développés en matière de science naturelles et de technologie avant que l’Europe ne les rattrape provoquant ainsi la nécessité de se réformer pour ne pas perdre le fil.

De plus, Tariq Ramadan est le petit fils de celui qui fonda le mouvement extrémiste des Frères musulmans, Hassan Al-Banna, dont il ne cesse de justifier le fait qu’il n’est aucunement associé à ce mouvement en raison des attaques trop faciles de ceux qui s’opposent à son discours. Les Frères musulmans proviennent de l’Égypte tout comme les origines de Mr Ramadan qui vit en Suisse. Ils sont pour une renaissance islamique en voulant instaurer la Shari’a et lutter contre l’influence occidentale. C’est pas parce qu’on est parent avec quelqu’un qu’on supporte ses idées, mais ça, ce n’est pas tout le monde qui le comprend.

Tariq Ramadan se prononce entre autres sur le port du voile intégral, la jeunessse, la famille, Gaza, l’Islam et la politique et la société, sur l’histoire des minarets et j’en passe. Il est juste dommage que son passage fut ignoré par les grandes tribunes qui auraient permis la diffusion d’un discours honnête telle qu’à l’émission de Tout le monde en parle qui possède plus de 1.2 million de cotes d’écoutes par diffusion. Au lieu de cela, on présente des promoteurs d’un Islam erroné et je comprends ces citoyens d’avoir l’image qu’ils ont.

À tous ceux qui parlent trop vite lorsqu’ils parlent des arabo-musulmans, je vous invite à lire ou écouter les discours de ces grands hommes. Nous sommes privilégiés d’avoir accès à ces sources incroyables, de savoir qu’elles sont  à notre disposition. Profitez en donc pour en user et vous renseigner sur ce monde mal médiatisé,ce monde  mal aimé.

Cette conférence du 15 avril fut à la hauteur de mes attentes et même plus. Ailleurs, le temps d’une soirée, je fus nourris intellectuellement ou plutôt gavée, alors que je travaille dans un milieu plutôt superficiel où les grands débats n’ont pas le choix de se font rares. Ça m’a fait du bien.

Je vous laisse avec un proverbe que Tariq Ramadan nous a donné durant sa conférence :

«On attaque l’arbre, que lorsqu’il porte ses fruits» (proverbe africain)

فانيسا

vanes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :